top of page

La charge mentale des femmes

Dans Les hommes justes, l’historien Ivan Jablonka conclut qu’“être un homme juste est le grand défi de demain”.


Nous aurions aimé que le confinement soit l’occasion de le réaliser. Mais 70% des tâches parentales ont encore une fois été gérées par les femmes et dans 63% des familles, c’est la femme qui a préparé la totalité des repas.


Sans prétextes extérieurs et sans excuses faciles, la réalité du confinement est apparue au grand jour des huis clos : l’impression pour certaines d’avoir vécue un flash back des années 50, au temps du patriarcat.


Sauf qu’en avril 2020, il a fallu gérer aussi le télétravail, en plus de tout le reste. “Jongler” comme disent si bien les femmes multi-tâches, qui ont pris l’habitude d’avoir des to do listes énormes, à force de de tout organiser et de tout prendre en charge pour le bien-être psychologique de la famille.


La prise de conscience est bien là. La notion de “charge mentale” figurera dans Le Petit Larousse qui sort dans dix jours.


Inspirons nous des grandes figures qui ont fait avancer l'égalité hommes-femmes, parmi lesquelles Olympe de Gouges. Dans sa déclaration des droits de la femme et des citoyennes, avant d'affirmer que les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune, elle pose cette affirmation première : "La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits"


C’est l’occasion de faire le point, de poser des limites, de s'autoriser à dire stop, d'arrêter de s’oublier, d'inventer ensemble un nouveau partage des rôles...


Quelles sont les croyances qui subsistent dans votre quotidien ?

Qu’est-ce qui pèse le plus dans votre charge mentale ? Comment l’alléger pour éviter d’arriver au bout de votre bonne volonté ?


Parlons-en ! www.coachpersonal.info





26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page