top of page

Rat des villes ou rat des champs ...


“Paris, je te quitte…” La formule fleurit sur les réseaux sociaux et les prises de conscience du confinement sur nos modes de vie commencent à faire bouger les frontières érigées jusque là entre la ville et les champs…


Le monde d’après compose différemment. Avec le télétravail, il s’autorise à quitter la ville, et se donne des raisons pour passer le pas :


A la saleté de la ville, la pureté de la nature

Aux bruits citadins, les vocalises des oiseaux

A l’ombre des immeubles, la clarté du ciel

Aux vis-à-vis, la quiétude tranquille

A la cohue du métro, les chemins de traverse

A l'exiguïté du logement, des mètres carrés supplémentaires

Aux recettes type fast food, les légumes du potager...


- C'est assez, dit le rustique ;

Demain vous viendrez chez moi :

Ce n'est pas que je me pique

De tous vos festins de Roi ;


Mais rien ne vient m'interrompre :

Je mange tout à loisir.

Adieu donc ; fi du plaisir

Que la crainte peut corrompre.


J’ai osé pour ma part dire adieu à Paris il y a plus de 10 ans. Que du bonheur !

Même l’hiver quand il faut enfourner des bûches de plus d’1 mètre dans la chaudière à bois... Si, si, qui l’eût cru !


Et vous, vous vous sentez plutôt rat des villes ou rat des champs ?


Parlons-en ! www.coachpersonal.info



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page